fbpx

La perte d’autonomie représente la difficulté, voire l’incapacité pour une personne d’effectuer par elle-même certains actes de la vie quotidienne. On la nomme également dépendance. La perte d’autonomie peut varier en intensité et en nature, selon les personnes, et dans le temps : La perte d’autonomie peut effectivement se manifester sous forme de difficultés à effectuer les tâches de la vie quotidienne, mais également sous forme de troubles de la mémoire.   

Méthode d’évaluation de la perte d’autonomie

On évalue le degré de perte d’autonomie grâce à l’AGGIR, ( autonomie, gérontologie, groupe Iso Ressources.) Cet indice est également utilisé pour les demandes d’allocation personnalisée d’autonomie ( apa).  Cette grille sert à évaluer les capacités d’une personne âgée à faire une dizaine d’activités physiques et mentales et également des activités domestiques et sociales.  
Les personnes sont évaluées et classées dans un GIR de 1 à 6, 1 représentant les personnes dépendantes, et 6 les personnes plus autonomes.  

Que mettre en place pour anticiper la perte d’autonomie ?

La dépendance apparait des suites de la vieillesse, mais peut également être le résultat d’une maladie ou d’un accident. Il existe des solutions qui permettent de prévenir la perte d’autonomie et ainsi, de l’anticiper:  

 

  • Aménager le logement 
  • Se faire accompagner par un aidant familial 
  • Utiliser des applications mobiles  
  • Penser à la téléassistance 

 

Aménager le logement:

En cas de perte d’autonomie, il convient de repenser complètement l’adaptabilité du logement de la personne dépendante. Il faut par exemple adapter les déplacements de la personne en achetant du matériel de déambulation et des barres de maintien pour la sécurité.   

Pour limiter les risques de chutes, et faire en sorte que la personne agée maintienne son autonomie, il est également important de réfléchir à l’aménagement de la salle de bains, en mettant par exemple une douche à la place d’une baignoire.  

Se faire accompagner par un aidant familial

L’aidant familial est un aidant non professionnel qui fait partie de la famille de la personne âgée. Un aidant familial vient en aide à un proche agé, il l’aide dans les gestes du quotidien, mais également du côté administratif.  

L’aidant peut être rémunéré grâce à l’Apa, et L’AJPA.

Utiliser des applications mobiles

Pour anticiper la perte d’autonomie d’un proche âge, il est possible de mettre en place un accompagnement 360 degrés par des professionnels du maintien à domicile comme par exemple des services d’aide à domicile, du portage de repas etc…  
Pour ce faire, et pour gagner du temps sur les recherches de prestataire, il existe des applications comme FamyHelp, la première application 100% gratuite dédiée aux aidants, grâce à laquelle il est possible de géolocaliser et de contacter des professionnels à proximité du logement de la personne en perte d’autonomie.  

l'application famyhelp est disponible sur apple store
L'application FamyHelp est disponible sur google play

Penser à la téléassistance

Pour être secouru rapidement en cas de chute ou de malaise, il est conseillé de se tourner vers un service de téléassistance. Généralement matérialisé par un bouton d’appel, il vise à faciliter le maintien à domicile des personnes âgées et à rassurer les proches. 

Categories: Non classé